Baby sitter : plus qu’une fonction, une vocation

Vous avez besoin d’une rentrée d’argent de temps en temps pour pouvoir payer certains de vos petits achats ? Vous souhaitez arrondir vos fins de mois en devenant baby-sitter ? Tout le monde peut devenir baby-sitter à condition d’avoir une expérience avec les petits et sans oublier les adolescents. Le métier de baby-sitter est plus qu’une fonction ; c’est une vocation, et voici pourquoi.

Comment devenir baby-sitter ?

Que vous soyez jeune ou adulte, homme ou femme, vous pouvez toujours postuler pour un métier de baby-sitter ou même proposer vos services à des personnes que vous connaissez pour la garde de leur enfant. Il existe d’ailleurs des applications pour trouver une baby sitter en 5 minutes, comme bsit.com. Pour ce faire, l’expérience est le principal bagage dont vous devez vous équiper. Plus vous aurez fait de gardes d’enfant à domicile ou en extérieur, plus vous aurez de chances d’acquérir en expériences et en compétences. D’autre part, certains établissements créent des stages et des parcours liés à l’enfance et à l’adolescence dont vous pourrez profiter pour acquérir des connaissances.

Les différentes fonctions d’une baby-sitter

Qui dit baby-sitting, dit avant tout garde d’enfant, mais bien entendu d’autres fonctions se rapportent à ce métier. Elles sont variées et vont des tâches basiques aux tâches bien plus importantes. La baby-sitter se charge par exemple de :

– surveiller l’enfant ou l’adolescent dans toutes les circonstances : pendant qu’il joue ou jouer avec lui, pendant qu’il mange ou lui donner à manger, pendant qu’il fait ses devoirs ou les faire avec lui…

– préparer à manger pour l’enfant en fonction de ses heures de garde : petit-déjeuner, déjeuner, dîner et goûters…

– donner un bain à l’enfant et de l’habiller coucher l’enfant si les circonstances le demandent – l’éduquer dans tous les aspects de la vie : politesse, hygiène et propreté, autonomie et si nécessaire, également dans le cadre pédagogique

– organiser des sorties et des activités d’animation pour l’enfant : sortie en plein air si les parents le permettent, activités manuelles et créatives, etc.

Baby-sitter : une vocation, un don, une qualité…

Dans un premier temps, le baby-sitting est un métier comme n’importe quel autre. C’est un service rendu par une partie, et qui est récompensé par un paiement. Bien entendu, on parle de contrat et de critères de conduite en plus du salaire. Un entretien précède généralement l’embauche, et vous pourrez en profiter pour parler de vos expériences et avancer votre parcours pour témoigner de votre savoir-faire dans le domaine. Mais bien que les compétences priment, on dit souvent que le travail de baby-sitter est plus qu’une fonction ; c’est une vocation, un don, une qualité. L’affinité qu’une personne peut avoir avec un enfant est bien plus déterminante que les années d’expérience. D’ailleurs, c’est irrévocable, car les enfants demandent beaucoup de patience et d’affection ; des caractères indispensables chez une baby-sitter.

Inscription à la crèche : comment ça fonctionne ?
Comment trouver la baby-sitter idéale au bon tarif ?